Nous avons choisi 7 actions différentes pour promouvoir la diversité dans la commune de Theux :

 

La gestion de milieux naturels : la région de Theux est riche de nombreux milieux (habitats) différents dont certains sont reconnus comme « Site de Grand Intérêt Biologique ». Ceci ne leur donne néanmoins aucune protection, aucun statut « légal », la plupart de ces sites sont laissés à eux-mêmes et leur potentiel biologique peut s’affaiblir avec le temps (recolonisation naturelle, pollution, utilisation abusive,…). A part quelques sites, dont le Rocheux, très peu font actuellement l’objet d’une gestion organisée. AD&N essaye d’intervenir dans la gestion de ces sites après accords préalables des propriétaires. AD&N est ainsi déjà intervenu dans la gestion du Rocheux et continue d’intervenir à la carrière de Mont, dans le vallon du Wayot, au Thier du Gibet, a Sassor et dans la gestion d’un site à Couleuvres à Spixhe. En savoir plus

Les plantes invasives : en Région Wallonne, de nombreuses plantes non-indigènes ont été introduites ci et là. Certaines d’entre elles se sont très bien adaptées chez nous à l’état sauvage et sont très (trop) prolifiques, prenant ainsi la place de nos espèces indigènes. Parmi celles-ci, les principales sont la Renouée du Japon, la Balsamine de l’Himalaya et la Berce du Caucase. Eradiquer ces envahisseurs relève aujourd’hui de l’utopie (tout au moins pour la Renouée) mais il est possible de l’éliminer localement afin de préserver un milieu particulier ou de stopper leur expansion. C’est ce qu’AD&N tente de faire en les éliminant d’une part des têtes de ruisseaux et de rivières et d’autre part autour de sites présentant un grand intérêt biologique (mare, fagne,..). En savoir plus

Les vergers conservatoires : en construction

La plantation de haies : en construction

Les arbres têtards : les arbres sont des éléments importants du paysage et le fonctionnement des écosystèmes. Or, les parcelles agricoles sont de plus en plus dégarnies chez nous malgré les incitants que sont les primes agro-environnementales. AD&N recherche donc des propriétaires qui acceptent la plantation sur leur parcelle de Saules et de Frênes destinés à être conduits en têtards. Ces arbres sont très intéressants d’un point de vue écologique par leurs nombreuses cavités. Au niveau agronomique, ils ont une faible emprise au sol et, bien placés, ils ne présentent aucune entrave à une exploitation agricole rationnelle. En savoir plus

Les mares et zones humides : ces écosystèmes particuliers, autrefois nombreux dans nos campagnes, n’existent bien souvent plus qu’à l’état de vestiges quand ils n’ont pas été tout simplement comblés, drainés et éliminés au nom d’une agriculture industrielle. Après avoir repéré les sites intéressants, AD&N cure et restaure les anciennes mares (parfois d’anciens abreuvoirs à bétails), les aménage,… De nouvelles mares sont également créées quand on nous le permet et nous pouvons intervenir bénévolement chez des privés sur demande. Nous intervenons manuellement ou mécaniquement grâce à des appuis extérieurs tels que le GAL « Terres de Hoëgne ». En savoir plus

L’approche didactique : Découvrir la nature est un exercice passionnant mais parfois difficile. AD&N vous invite donc à vous initier ou à perfectionner vos connaissances dans de nombreux domaines au travers de nombreuses balades didactiques et interactives mais aussi de conférences thématiques. Ces thèmes sont aussi variés que : les plantes indigènes comestibles, les oiseaux et leurs chants, la plantation de vergers, les arbres à travers nos légendes, les fourmis, les abeilles solitaires, les rapaces nocturnes Nul besoin d’avoir des connaissances de base, seule l’envie d’apprendre, de partager et de profiter de la nature en se promenant suffit. En savoir plus

Les actions « mares » et « arbres têtards » sont toujours réalisées de façon à faire bénéficier le propriétaire du terrain des primes agro-environnementales correspondantes (MAE sous-méthodes 1a, 1b et 1c). Chacun des grands projets cités ci-dessus font l’objet d’un article dans la revue que vous pouvez télécharge ici (lien à ajouter). Cette revue rend compte également des actions effectuées par AD&N depuis sa création en mai 2006.

Les changements opérés en février 2008 au sein de l’ATE font des membres d’AD&N les gérants de l’ASBL et l’ATE change de nom pour devenir AD&N.

Un autre projet de l’ex-ATE mais toujours d’actualité est le projet « abeille solitaire » lancé par Michel Segond. Pour en savoir plus, vous pouvez aller voir le forum http://fr.groups.yahoo.com/group/hattorfiana

AD&N peut également bien sûr s’impliquer dans d’autres projets que ceux présentés ici. N’hésitez donc pas à faire appel à nous si vous avez besoin d’un coup de main ou de conseils sur un projet « environnemental » qui vous tient à cœur. C’est avec plaisir que nous vous rencontrerons ou que nous vous accueillerons au sein de notre équipe. Contact

Pour ceux qui seraient intéressés par nos « gestions » et « actions », veuillez vous reporter à notre agenda, nous serons heureux de vous accueillir parmi nous.